Skip to content

NOTRE MISSION

La grande révolution canadienne légale pour les droits civils et politiques PowerShift

Le PowerShift pour la liberté

Réunir les citoyens et les peuples autochtones du Canada en un seul chef d’État collectif doté d’un pouvoir de décision final dans le cadre de la loi de notre pays, notre Constitution. Nous devenons ainsi la Couronne collective qui constitue le noyau, ou « l’élément le plus fondamental », d’une véritable démocratie canadienne au sein du Parlement.

Phase 1

Corriger le passé

Phase 2

PowerShifter

Phase 3

Une révolution démocratique tranquille

PHASE 1

Corriger le passé

La responsabilité de corriger la Constitution canadienne et de respecter les lois internationales et les droits universels, que le Canada a signés, incombe aux parlements britannique et canadien. En outre, les tribunaux doivent faire respecter la Constitution et les lois internationales en vertu des principes de l’État de droit (principes qui protègent le peuple contre les gouvernements qui créent des lois apparemment arbitraires qui ne sont pas fondées sur l’État de droit, ni sur la protection du peuple).

Une demande d’assistance pour les dernières corrections à apporter à la loi canadienne de 1982 a été adressée au Royaume-Uni le 3 mars 2022.

Au cours du mois de janvier 2022, un convoi impressionnant – de quoi inspirer des pays à l’autre bout de la planète – a vu le jour d’un océan à l’autre. Son objectif : mettre fin à tous les mandats imposés aux Canadiens. Alors qu’il commençait à se frayer un chemin de la Colombie-Britannique et de l’Île-du-Prince-Édouard vers Ottawa, le convoi s’est agrandi ; ses partisans de tous types et de tous horizons ont convergé vers ce mouvement historique. Des millions de personnes ont manifesté pacifiquement leur enthousiasme et leur soutien en acclamant le véhicule depuis les viaducs et sur le bord de la route.

Les préoccupations du convoi concernant l’arrêt des mandats ont été ignorées par le gouvernement. Dans l’espoir et l’attente d’un entretien avec les autorités publiques, ils sont restés devant le Parlement, à Ottawa, pendant trois semaines, avant d’être escortés de manière discourtoise par une démonstration de force inutile de la part des officiers de police et de la GRC.

Depuis lors, une chose est indéniable : Les Canadiens et les peuples autochtones veulent le changement et espèrent que la justice et la paix seront rétablies dans leur société.

C’est le feu vert dont avait besoin Nicole Lebrasseur, présidente-directrice générale de l’Union canadienne des peuples (CNP). Le soutien populaire du convoi de camionneurs a permis à son projet, The PowerShift to Freedom, de se rendre au Royaume-Uni.

Une demande officielle de correction constitutionnelle – non pas un amendement, mais plutôt une correction juridique et légale – a été adressée à Elizabeth Truss, secrétaire d’État aux affaires étrangères, au Commonwealth et au développement, le 3 mars 2022. Ce document de 13 pages décrit clairement les nombreux problèmes qui ont été laissés de côté au Canada pendant près d’un siècle. Malheureusement, la violence qui a mis fin au convoi de camionneurs à Ottawa et l’invocation de la loi d’urgence par le gouvernement Trudeau, le 14 février 2022, sont des signes flagrants que la démocratie canadienne souffre depuis longtemps.

Le 30 juillet 2022, à Ottawa, le C.P.U. et ses sympathisants se sont levés et ont activé nos droits politiques et civils collectifs, ce qui a constitué une première étape dans l’ouverture d’un dialogue avec les gouvernements britannique et canadien. Avant 2022, le C.P.U. avait également écrit au ministre de la Justice David Lametti et à plusieurs autres fonctionnaires dans l’espoir de faire la lumière sur l’état négligé de la démocratie au Canada.

PHASE 2

PowerShifter

À la suite de la collaboration du Royaume-Uni – ou avec le succès des actions en justice nécessaires – le « PowerShift » du pouvoir exécutif de l’élite politique vers le peuple collectif, en tant que décideur final, ferait entrer notre démocratie dans le 21e siècle.

Les communautés pourraient mettre en œuvre une forme appropriée de démocratie où les solutions aux problèmes seraient abordées et ensuite mises en œuvre par le gouvernement.

Avoir le contrôle sur :

  • nos politiques ;
  • notre économie ;
  • nos ressources naturelles ;
  • nos infrastructures ;

donnerait un grand pouvoir aux citoyens et aux peuples autochtones, incarnant le véritable changement positif que nous sommes si nombreux à souhaiter. Les citoyens, ainsi que les peuples autochtones, en tant que chef d’État collectif, gouverneraient légalement le Canada ensemble.

PHASE 3

Une révolution démocratique tranquille au Canada

Que se passerait-il après notre victoire ?

Le peuple collectif superviserait la gouvernance de son pays 365 jours par an. Le Canada pourrait enfin utiliser des types de démocratie profitant à sa population, tels que la démocratie politique, la démocratie communautaire, la démocratie directe, la démocratie participative… plutôt que la démocratie parlementaire actuelle, qui est une démocratie pour les seuls parlementaires. Les Canadiens et les peuples indigènes devraient prendre la responsabilité individuelle de passer du statut d’électeurs apathiques à celui d’électeurs informés et impliqués.

Les hommes politiques d’aujourd’hui, qui détiennent tous les pouvoirs sans responsabilité, se mettraient au service des citoyens de leurs circonscriptions respectives. Les priorités des partis, comme le dit le professeur Lyon dans son livre, seraient remplacées par des priorités que les citoyens et leurs représentants développeraient ensemble.

Les politiciens ne seraient pas les seuls décideurs, comme dans la Partocratie : les décisions seraient entre les mains des communautés qui feraient connaître leurs besoins, et c’est à partir de là que la politique serait déterminée.

Enfin, une véritable transparence des décisions et des actions qui en découlent constituerait un moment historique pour le Canada et ses citoyens, reflétant une nation informée et impliquée dans son processus décisionnel.

Les avantages économiques et sociaux d'une
Une démocratie nouvelle et équitable

Les occasions de s’impliquer dans les affaires politiques seraient fréquentes, et toute personne intéressée aurait la possibilité de participer à un comité de citoyens influencé par les communautés. Les citoyens et les peuples autochtones, en tant que « gouverneurs », pourraient agir sur des projets sociaux et économiques qui n’ont été que des rêves pendant trop longtemps : soins de santé, éducation, projets environnementaux, etc.

En fait, presque tous les aspects de la vie au Canada seraient enrichis si l’on donnait aux citoyens les moyens de délibérer avec leurs représentants et de s’assurer que le gouvernement suivrait ensuite l’agenda de la communauté. Ce système, ou d’autres types choisis par le peuple, serait important en ce siècle et encouragerait même l’évolution d’une citoyenneté engagée.

De génération en génération, elle favoriserait la collaboration avec le gouvernement, qui pourrait aider les communautés à relever les nouveaux défis qui se présenteraient.

Questions et réponses

Vous ne trouvez pas la réponse que vous cherchez ? Contactez-nous.

Qu’est-ce que la CPU ?

La CPU n’est pas un syndicat ni un parti politique. C’est une union de tous citoyens canadiens et de tous peuples autochtones qui exercent leurs droits civils et politiques collectifs.

En réponse au déploiement du Nouvel ordre mondial (Gouvernement mondial) en 2017, la CPU a été fondée et incorporée.

Nicole Lebrasseur est la présidente et directrice générale de la CPU et recherchiste légale en chef. Depuis 2008, à travers ses recherches juridiques, Nicole a découvert comment les élites nous ont volé nos droits. Denis Lamothe, directeur financier, et Barb Garlow, directrice, siègent également au conseil d'administration.

En devenant membre officiel de la CPU, vous changez la donne politique dans le but de confier le pouvoir des droits civils et politiques aux citoyens par le biais du mouvement PowerShift pour la Liberté. Votre contribution permet de financer les équipes juridiques et les dépenses qui seront inévitablement nécessaires pour rétablir cette situation.

Qu’est-ce que le PowerShift ?

Il s'agit de shifter le pouvoir des politiciens aux citoyens informés et aux peuples autochtones collectivement. En tant que décisionnaires finaux, nous obtiendrions enfin un droit de VETO sur toutes les décisions qui nous touchent à tous les niveaux de gouvernance. Ce mouvement nous appartient tous, pas seulement à la CPU et à ses bénévoles.

Qu’est-ce que la Convention civile ?

Avant la création de la CPU, en 2014, Nicole a créé la clé de la transition de la Partocratie et de la démocratie parlementaire vers un autre type de démocratie qui serait choisi par le peuple.

Alors que les recherchistes juridiques du PowerShift travaillent d'arrache-pied, une action clé qui concerne le reste d'entre nous est la « Convention de Consentement aux droits civils et politiques collectifs à l'autodétermination et à l'autogouvernance » connue sous le nom de la Convention civile. Il s'agit d'un document vivant pour être signé par tous les Canadiens et les peuples autochtones âgés de 15 ans et plus qui veulent que nos droits collectifs soient légalement reconnus dans notre Constitution. 

La Convention civile est:

  • gratuite 
  • complètement confidentielle (contrairement aux pétitions) 
  • et deviendra juridiquement contraignante dès qu'elle aura été signée par 51 % des citoyens dans 7 provinces. 

La signer est le meilleur moyen de montrer au gouvernement et au monde entier à quel point nous tenons à nos droits de VETO au-dessus de notre gouvernement et à assurer notre avenir sécuritaire et prospère. Il est important de nous rappeler que nos droits sur nos ressources naturelles et les profits qu'elles génèrent font également partie des nombreuses choses que le gouvernement nous vole. Les citoyens devraient être dûment reconnus comme les premiers actionnaires et copropriétaires légaux de ces ressources canadiennes.

I-ACUSE signifie « Indigenous And Civil Unified Sovereign Enactment » (Acte souverain unifié autochtone et civil)

Un contrat confidentiel et juridiquement contraignant entre les citoyens canadiens et les peuples autochtones, démontrant que nous voulons nos droits reconnus et implantés dans notre Constitution.

Les signatures électroniques sont légales au Canada.

Qu’est-ce que la vraie liberté ?

La vraie liberté ne peut être atteinte que lorsque le peuple a légalement le pouvoir au-dessus du gouvernement. L'histoire du Canada compte quelques cas où les Canadiens et les peuples autochtones ont obtenu le droit de diriger légalement et collectivement leur gouvernement.

Qu’est-ce que le Gouvernement ouvert ?

Le GOUVERNEMENT OUVERT est un système conçu pour rendre le gouvernement plus accessible afin que chacun puisse y participer. Il avait été créé pour faciliter le Nouvel ordre mondial et, entre de mauvaises mains, il peut être néfaste pour notre société.

Par contre, le peuple collectif, en tant que décisionnaire final, pourrait utiliser la structure du gouvernement ouvert pour faciliter la transition vers des types de démocraties plus saines.

Nos droits civils et politiques collectifs 

 +

la structure du gouvernement ouvert et des référendums appropriés dont le peuple surveille les résultats

= 

Une vraie démocratie dans laquelle le peuple aurait une voix et serait décisionnaire final!

Qu’est-ce que je gagne ?

  1. Mettre un terme immédiat à la mondialisation en corrigeant officiellement la Constitution du Canada 1982 qui se trouve au Royaume-Uni. 
  2. Restructurer notre société en tant qu'actionnaires et copropriétaires légaux du Canada. 
  3. Prendre légalement notre place comme Chef d'État collectif, au-dessus de notre gouvernement, ce qui serait une innovation créative, courageuse et importante. 
  4. Être des leaders mondiaux dans cette évolution vers la paix, l'ordre et la bonne gouvernance avec tous les citoyens canadiens et les peuples autochtones. 
  5. Améliorer tous les aspects de la vie au Canada!

Pourquoi m’impliquer maintenant ?

Notre mode de vie est en voie de disparition, et nos libertés seront réduites à néant si nous ne disons pas :

  • ÇA SUFFIT - la corruption politique et d’intérêt personnel 
  • ÇA SUFFIT - la non-responsabilité des politiciens, des fonctionnaires publiques et des corporations 
  • ÇA SUFFIT - la protection contre la responsabilité pour malversation 
  • ÇA SUFFIT - les mensonges perpétuels de nos gouvernements, soutenus par les médias de masse 
  • ÇA SUFFIT - la violation de nos droits politiques et civils collectifs 
  • ÇA SUFFIT - les mandats ou les décrets sans de véritables preuves impartiales ni débats ouverts et honnêtes 
  • ÇA SUFFIT - les agendas des corporations dictant les politiques gouvernementales 
  • ÇA SUFFIT - les menaces à la santé et au bien-être de nos personnes âgées et de nos enfants
TheCPU.ca Coffee Mugs & Doorhangers

Campagne de collecte de fonds accroche-portes

Aidez-nous à recueillir des fonds pour distribuer des accroche-portes à 75 000 foyers à travers le Canada. Les dons de 75,00 $ et plus recevront la nouvelle tasse à café officielle de la CPU !

Ce site web utilise des cookies pour vous garantir une expérience optimale.